Les villes les plus agréables à vivre au monde en 2019

Avec l’insécurité qui commence à gagner du terrain un peu partout dans le monde, il se trouve que certaines villes en sont épargnées.

Récemment, l’Economist Intelligence Unit vient de dévoiler les villes les plus agréables au monde. Une trentaine de critères a permis d’évaluer les 140 métropoles sélectionnées.

Une fois de plus, Vienne en Autriche remporte le palmarès et se trouve en tête de classement, et ce, pour la deuxième année consécutive.

Les critères pris en compte pour établir le classement

Economist Intelligence Unit

Ceux qui sont en quête d’une meilleure qualité de vie devront songer à s’installer dans la capitale autrichienne à Vienne. Cette ville européenne décroche la première place parmi plusieurs villes du monde en 2019.

Afin d’établir ce classement, l’Economist Intelligence Unit s’est basé sur cinq paramètres réunis sous catégories, à savoir la stabilité, la santé, la culture, l’environnement, l’éducation et les infrastructures. Chaque ville a été notée avec un score sur cent pour pourvoir estimer son degré de « vivabilité ».

Vienne, la ville la plus sûre en 2019

Vienne, la ville la plus sûre en 2019

La note la plus élevée revient à Vienne pour un score égal à 99,1 points. En effet, elle affiche des performances incroyables dans toutes les catégories lors de l’évaluation.

La capitale autrichienne rafle 4 scores de 100 en matière de stabilité, de santé, d’éducation et d’infrastructures. C’est uniquement dans la colonne culture et environnement que son point a légèrement baissé à 96,3.

De ce fait, elle surpasse de 0,7 point Melbourne, qui a occupé la tête du classement pendant 7 éditions consécutives avec un score global de 98,4.

Après la métropole australienne en deuxième position, on retrouve par la suite Sydney (98,1), Osaka (97,7), Calgary (97,5), Vancouver (97,3), Toronto et Tokyo en ex-aequo (97,2), Copenhague (97,3) et Adelaïde (96,6) qui ferme ce top 10.

Il est à noter que ce sont les mêmes villes qui ont été mises à jour, mais avec quelques mouvements dans leur classement. Par exemple, Sydney gagne 2 places grâce à une amélioration de sa note « culture et environnement ». Si elle a été classée 5ème l’an dernier, elle se trouve en 3ème place cette année.

Quelques mouvements dans le classement

Damas en Syrie

Bien que d’autres métropoles ne s’inscrivent pas dans le top 10, il y en a ceux qui ont  amélioré leurs performances. C’est le cas de Moscou en Russie qui accumule 4,9 points en cinq ans ou encore Hanoï au Vietnam avec 5,5 points en plus.

En revanche, la ville parisienne recule de six places d’après le rapport. Elle passe de la 19ème position à la 25ème. Cette chut s’explique notamment par l’instabilité engendrée par le mouvement des gilets jaunes qui a commencé fin 2018.

Par la même occasion, les experts ont pu lister les villes moins agréables au monde. Il s’agit effectivement des métropoles ayant recueilli le minimum de score. Dans le top 3, on retrouve Damas en Syrie (30,7 points), Lagos au Nigeria (38,5) et Dhaka au Bangladesh (39,2 points).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.