Quels sont les types de WC existants ?

Il est vrai que les WC constituent une petite pièce du logement, comparativement à d’autres éléments, mais il faut reconnaître qu’il est impossible de s’en passer. Et même si leur présence n’est peut-être pas glamour, il est possible de leur apporter un certain charme. Pour cela, vous devez avoir une idée des différents types de WC qui existent afin de savoir comment les adapter à la configuration de votre logement. On vous en parle dans la suite de cet article.

Les WC classiques ou à poser

Une toilette ou WC classique est le type que nous sommes habitués à utiliser et à retrouver le plus dans les maisons. C’est un type de WC qui se pose juste sur le sol et qui est maintenu grâce à des vis. Même si le raccordement à l’évacuation peut paraître complexe, ce sont des toilettes qui se distinguent par leur facilité d’installation.

À cause de leur encombrement, les fabricants proposent de plus en plus des WC à poser dits « gains de place » ou « d’angle ». Ce sont des modèles compacts qui permettent de gagner quelques centimètres.

Les WC suspendus

WC suspendus

Contrairement au premier type, ici la toilette n’est pas ancrée au sol. Les WC suspendus sont, en effet, de récents modèles que vous pourrez retrouver dans plusieurs logements modernes. Ils se caractérisent par le fait qu’on les fixe à un bout du mur de la salle de bain ; ce qui fait qu’il n’est pas possible de voir le réservoir.

L’avantage ici réside dans le fait qu’en raison de leur configuration elles sont très hygiéniques et facilitent beaucoup la tâche aux personnes à mobilité réduite. Et ceci parce qu’il est possible à chaque utilisateur de régler et d’ajuster la cuvette en fonction de ces besoins. Ajoutons à cela que ce sont des toilettes qui n’occupent pas beaucoup d’espace. Par contre, elles sont assez complexes à installer, à utiliser et à réparer.

Les toilettes broyeuses

toilettes broyeurs

Même si ce sont des WC qui disposent d’un système d’évacuation spécifique, il est possible d’en installer dans un logement classique. Ici pour le système d’évacuation, les selles sont d’abord broyées avant d’être acheminées vers le système d’eaux usées.

On distingue deux types de broyeurs à savoir :

  • le broyeur intégré à la cuvette
  • le broyeur indépendant qui s’installe à l’arrière de la cuvette.

Le souci avec ce type de WC c’est qu’il dépend de l’électricité et ne sera donc plus fonctionnel en cas de coupure de courant.

Les WC chimiques

Leur fonctionnement est semblable à celui des autres types de WC, mais ici ce sont des additifs chimiques qu’il faudra utiliser pour la dissolution des matières organiques et pour masquer les mauvaises odeurs. Économiques et faciles à utiliser, ce sont des toilettes adaptées pour un usage extérieur.

Les toilettes sèches

Comme leur nom l’indique, ce sont des WC qui, basés sur le système du compostage, ne nécessitent pas de l’eau dans le processus d’évacuation. De ce fait, les matières organiques sont transformées en compost qui pourra alors être utilisé pour le jardinage.

Avec ce type de toilettes il est possible de réaliser beaucoup d’économies d’eau, car il faut le souligner une chasse d’eau normale peut consommer jusqu’à 6 litres d’eau.

Les toilettes lavantes ou japonaises

Venues tout droit d’Asie, les toilettes lavantes sont caractérisées par un mécanisme autonettoyant assez innovant. Ce dernier est conçu pour projeter automatiquement de l’eau à température ambiante pour le nettoyage. Le seul inconvénient, comme vous pourrez certainement déjà vous en douter, c’est le coût.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.