Tout ce qu’il faut savoir sur le détatouage !

Au cours de leur vie, bon nombre de personnes se sont laissé tenter par l’aiguille d’un tatoueur. Une envie de renouveau, d’être à la mode ou une simple folie de jeunesse.

Puis, après quelques mois ou quelques années, certains regrettent ce geste et souhaitent effacer ces dessins. Le détatouage, qui regroupe plusieurs techniques plus ou moins efficaces, est alors la seule solution.

Focus sur ce processus qui pourra intéresser plus d’un !

Est-ce que ça fait mal ?

le détatouage

Quand une personne tatouée projette de se débarrasser de ses tatouages, c’est souvent la première question qui se pose.

Plusieurs opérations sont envisageables, mais selon les dires, elles sont extrêmement douloureuses. Il est évident qu’un détatouage soit douloureux, car l’aiguille non plus n’est pas indolore. Le traitement doit être entrepris par un dermatologue au laser ou par ablation.

L’épiderme étant fragile, le détatouage est loin d’être une partie de plaisir. Pour en savoir davantage sur la méthode idéale, prenez conseil auprès d’un dermatologue. Dans tous les cas, vous pourriez souffrir un peu pendant quelques semaines , avant d’effacer totalement vos tattoos.

Toutefois, la douleur reste supportable et peut être atténuée avec quelques soins en physiothérapie.

La méthode idéale

détatouage au laser

Les techniques de détatouage sont nombreuses et variées. Il y a évidemment des méthodes plus conseillées que d’autres.

Toutes les opérations de nettoyage effectuées par des non professionnels ou par des tatoueurs non qualifiés sont ainsi hautement déconseillées. Vous risquez d’avoir des cicatrices avec la dermabrasion, par exemple. Le fait d’éliminer la couche superficielle de la peau comporte des dangers, notamment sur une surface tatouée.

Il en va de même pour détatouage à l’acide, où le traitement s’opère par destruction chimique. La solution que nous proposons est le détatouage au laser. Une technologie sure et sans risque réalisée avec un matériel nommé SPECTRA Q-SWITCH.

Si le tatouage consiste à incruster des pigments sous la peau, le détatouage, lui, consiste à les faire éclater. Grâce à un traitement au laser, les impulsions de lumière vont venir à bout de ces pigments afin de les éliminer. Celui qui souhaite enlever ses tattoos doit réaliser plusieurs séances.

En principe, cela dépend de l’encre et du dessin. Sur un initial ou un petit dessin réalisé par un amateur, 4 à 5 séances pourront suffire.

Par contre, les grands dessins comme les tatouages tribaux riches en pigment nécessitent généralement des séances additionnelles.

Les risques du détatouage

Les risques du détatouage

Tout comme le tatouage, le détatouage n’est pas sans danger. À la suite d’un détatouage au laser ou à l’ablation, il ne faut pas s’attendre à avoir de nouveau une peau de bébé. Du moins, elle se révèle comme une bonne option si vous tenez absolument à l’enlever pour de bon.

Néanmoins, une opération de détatouage peut laisser des cicatrices dépigmentées, notamment sur les tatouages professionnels. La forme du tattoo effacé restera apparente.

Il peut arriver aussi que les lasers entraînent des brûlures cutanées. Bien avant de vous faire tatouer, il vaut mieux réfléchir deux fois. Les regrets viennent toujours après avoir connu les désagréments du détatouage.

Il est même conseillé de ne plus recolorer votre peau, après s’être détatoué au laser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.