Barres Kinder : dangereux pour la santé

Les rayons de friandises regorgent de toutes sortes de sucreries et de produits chocolatés, notamment les barres Kinder ainsi que d’autres marques. Cependant, l’étude effectuée par l’association de consommateurs Foodwatch a révélé la présence de substances cancérigènes et nocives pour l’ADN. Effectivement, cette association dénonce la présence excessive d’hydrocarbures dans plusieurs produits alimentaires de marques différentes. Face à cette situation délicate, Foodwatch réclame le retrait des barres Kinder sur le marché, avant que ces produits puissent causer des désagréments sur la santé des consommateurs, notamment que ce sont les enfants qui en sont les principaux fidèles clients.

Des résultats troublants

istock-75407435-1a84d105527-original

Afin de prévenir les consommateurs des dangers potentiels liés à son alimentation, l’association allemande Foodwatch a fait quelques recherches. Cette étude s’est portée sur la composition des produits chocolatés qui inondent les rayons de friandises. Parmi les 20 produits testés, il se trouve que trois d’entre elles sont pourvus d’un taux élevé d’hydrocarbures. Ces produits sont issus des marques Kinder, Lindt, et Rübezahl, et ils sont jugés dangereux pour la santé.

Foodwatch a trouvé deux types d’huile dans ces produits, dont les hydrocarbures et les huiles minérales aromatiques. Ces derniers sont connus pour leur action cancérogène avec des effets délétères sur le génome humain. En effet, les hydrocarbures saturés peuvent s’accumuler dans le corps et endommager durablement les organes, surtout chez les adultes.

Selon l’association allemande, la présence de ces substances nocives pourraient trouver leur origine dans le traitement du produit en usine. Les huiles minérales pourraient provenir du chocolat lui-même, des emballages, ou des machines de fabrication. Les papiers recyclés dédiés à l’emballage sont aussi mis en cause, car leurs couleurs contiennent des hydrocarbures minéraux et 250 substances chimiques qui peuvent passer dans les aliments.

Une limitation nécessaire des hydrocarbures

Kinder-Riegel-113551

A part les produits chocolatés des marques citées précédemment, ces fameuses huiles ont également été trouvées dans des chocolats de Pâques et des calendriers de l’Avent. Face à cette propagation dangereuse de ces substances, Foodwatch a demandé aux industriels de retirer leurs produits du marché. Cependant, les producteurs n’ont pas adhéré à cette demande et ont déclaré qu’ils n’enfreignaient aucune loi. Toutefois, le ministère de l’Alimentation reconnaît le problème et son impact sur la santé des consommateurs. Ainsi, Foodwatch réclame la limitation de la proportion d’huiles saturées et d’appliquer une tolérance zéro pour les hydrocarbures aromatiques les plus souvent utilisés.

Laisser un commentaire