France : une situation d’inflation négative

Après les fêtes de fin d’année, l’indice des prix à la consommation a tendance à baisser. Cette année, les soldes ont amené les prix à baisser de 1% entre décembre et janvier. Dans l’ensemble de l’année, le taux d’inflation a baissé de 0,4% en janvier. Il s’agit pourtant de la première inflation négative depuis fin 2009. Ce qui est plutôt un mauvais début d’année pour la France. Par ailleurs, cette tendance gagne du terrain dans tout l’Europe.

Au cours des deux derniers mois, les prix ont flanché plus nettement de 1% d’après les chiffres provisoires de l’Institut national de la statistique et des études économiques. Ce dernier attribue pour l’essentiel, ce phénomène aux rabais des soldes d’hiver. Ainsi, les produits manufacturés sont tombés de 1,4% sur un an en janvier et 3,2% sur un mois.

Le facteur de ralentissement de l’inflation

fotolia

Le recul du prix des énergies est également à l’origine du ralentissement de l’inflation. En outre, l’absence des continuités est tangible depuis six mois au point de reculer à 7,1% sur un an en janvier et 2,1% sur un mois. Ainsi donc, la France a rejoint les autres pays Européens qui voient les prix à la consommation flancher en variation annuelle, en passant par l’Allemagne, la Grèce, l’Espagne ainsi que les pays du Sud victimes du phénomène depuis longtemps. Dans son ensemble, les pays de la zone euro connaît depuis deux mois des taux d’inflation négatifs.

La France, à un mois d’inflation négative

707557-l-insee-estime-a-30-la-probabilite-que-le-pays-connaisse-l-ete-prochain-une-inflation-sous-jacente-n

La baisse des prix est, sans aucun doute, favorable aux consommateurs, pourtant, elle risque de glisser dans un phénomène pernicieux de déflation si elle se poursuit en France. Etant donné que la déflation correspond à une période des baisses de prix ainsi que des salaires suffisamment prolongés afin de retarder les achats de consommation, le phénomène est en mesure de paralyser l’économie du pays. Néanmoins, la France n’est qu’à un seul mois d’inflation négative, ce qui est rassurant.

Laisser un commentaire