Une consommation trop importante d’alcool aurait des conséquences neurologiques importantes

Une étude menée en France et en Angleterre montre qu’une consommation excessive de l’ordre de 3,5 verres par jour aurait pour conséquence de faire avancer le vieillissement cognitif. Il est donc vivement recommandé aux personnes concernées de prendre ces résultats avec sérieux.

Un vieillissement cognitif rapide

alcool

Cette étude montre que les personnes qui consommeraient, dans la tranche d’âge entre 40 et 60 ans, plus de 3,5 verres par jour pourraient perdre entre 1,5 et 6 années de développement cognitif. Ceci signifie qu’une personne de 50 ans pourrait avoir un état cognitif d’une personne de 56 ans.

Les deux points sur lequel le panel de personnes a été testé sont sur la mémoire et l’attention et les observations sont flagrantes tant il est clair que les personnes qui consomment de l’alcool régulièrement sont limitées. Elles mettent plus de temps à retenir une chose, tout comme leur concentration est difficile à mobiliser pour chacun des exercices réalisés.

Une consommation à surveiller

alcoolIl est intéressant de savoir que les femmes n’ont pas pu participer à cette étude car elles consomment largement moins d’alcool.

On peut en conclure qu’une légère baisse pourra permettre aux personnes concernées de se protéger contre ce type de conséquences particulièrement importantes sur la santé. Choisir de baisser d’un verre permettra alors de rester dans une forme acceptable.

Le déclin commence à partir de 45 ans, ce qui signifie que de bonnes habitudes de consommation peuvent être prises avant cet âge. D’autre part, il est possible d’intervenir dès cet âge dépassé en réajustant simplement sa consommation d’alcool afin d’éviter les conséquences que cela pourrait avoir sur le cerveau.

En effet, une consommation d’alcool raisonnable ne semblerait pas avoir des conséquences aussi importantes sur le développement cognitif contrairement à la précédente.

A lire :

Laisser un commentaire