HTC : Peter Chou sera remplacé par Cher Wang

Suite à de nombreux résultats décevants et l’échec du HTC One, le groupe taïwanais HTC a décidé de changer de dirigeant. Afin de reconquérir ses marchés et ses positions dans les smartphones, l’actuelle présidente du groupe Cher Wang a été désignée pour devenir le CEO, un poste assuré auparavant par Peter Chou qui n’est autre que le co-fondateur de la compagnie. Ce dernier n’est pas pour autant évincé de HTC. Normalement, il devrait assurer les fonctions de directeur du laboratoire HTC Future Development Lab.

Peter Chou, le père du HTC Dream

20131021_htc_peter_chou_cher_wang

En fait, Peter Chou est le précurseur du HTC Dream, sorti en 2008 sous Android. Bien que la firme taïwanaise ait réussi à percer le marché concurrentiel de la téléphonie en 2011, elle n’est pas parvenue à conserver ses parts de marché. A cette époque, HTC était le septième fabricant mondial selon Gartner mais cela n’a pas duré. En outre, la marque de fabrique HTC n’arrive pas à égaler les pointures comme Samsung qui possède 24,7% des parts de marché des smartphones l’an dernier. En outre, les difficultés d’aggravent davantage depuis octobre 2013 où la firme a publié la première perte trimestrielle de son histoire.

La stratégie de diversification adoptée n’a pas été efficace

htc-cher-wang

Malgré les nouvelles stratégies adoptées, le groupe ne parvient pas à trouver ses marques. Il s’agit de la stratégie de renouvellement de ses modèles haut de gamme, l’extension de son positionnement milieu de gamme ainsi que l’investissement sur la téléphonie à bas coût. Autrement dit, il a opté pour des marchés de diversification afin de remporter des revenus secondaires par rapport à ceux des smartphones. Pour ce faire, HTC a lancé la caméra HTC RE, le bracelet connecté ou encore la carte de réalité virtuelle, mais ces tentatives n’ont pas porté leur fruit. Data Corporation laisse entendre que HTC a chuté de 8,8% de part de marché en 2011, à 4,6% en 2012 et 2,8% en 2014.

Laisser un commentaire